Comment utiliser son compost ?

Comment utiliser son compost ?

Sherlock Topousse décrypte votre jardin

Aujourd’hui, notre détective continue sa série sur le thème du compost. Une pratique qui fait de plus en plus d’adeptes, mais qui n’est pas toujours facile à aborder tant les méthodes des uns et des autres se suivent mais ne se ressemblent pas. Certains l’appellent terreau, d’autres engrais ou humus.

Un potager c’est bien, mais jardiner ET composter, c’est mieux !

Réutiliser nos déchets de la cuisine et du jardin pour nourrir nos fruits et légumes, c’est non seulement gratuit, et c’est pile dans les principes de la permaculture : utiliser les ressources, utiliser les déchets pour produire un amendement, mais aussi très valorisant pour le jardinier.

Le compost est avant tout une ressource magique pour votre jardin. Dans 1 gramme de compost, il y a 2.5 millions de micro-organismes vivants (soit autant que d’habitants en Bourgogne Franche Comté !). Ces petites bêtes vont travailler pour vous, à votre place et gratuitement pour vous fournir une sorte d’engrais très riche dont vos légumes, fruits et autres plantes vont raffoler.

Dans notre précédent article, nous vous expliquions comment faire votre compost,  Il est maintenant temps de voir comment utiliser son compost ! Allez c’est parti !

Mais, au fait, à quoi ça sert le compost ?

Le compost c’est comme un super engrais universel qui aide à peu près tout ce qui pousse dans votre jardin ou dans vos jardinières. Le compost améliore également la qualité de la terre. C’est comme dans la Nature : on créé de l’humus, et les êtres vivants du sol l’adorent !

Le compost c’est LA solution pour tous ceux qui ont une « terre difficile ». Qu’elle soit argileuse, pauvre, sableuse, etc.., c’est en apportant régulièrement de la matière organique, et donc du compost que votre terre deviendra aérée, structurée et fertile.

On entend souvent l’idée par exemple d’apporter du sable sur un sol argileux et donc trop humide. Cette méthode ne fera que créer un déséquilibre et donc du travail chaque année pour le jardinier. Mieux vaut favoriser l’apport de vivant et donc de compost.

Psssst: Le compost abrite une quantité fantastique d’organismes vivants qui travaillent à votre place ! Ce sont eux qui, en s’en nourrissant, transforment votre sol et l’améliorent. Merci les bactéries et les lombrics !

Pour avoir savoir comment utiliser le compost en fonction de votre type de terre, tous les trucs et astuces, retrouvez notre dossier complet : Inscrivez vous gratuitement à notre feuille de chou (tout en bas de la page) et vous recevrez ce dossier ainsi que tous les prochains.

Donc, c’est comme un engrais chimique de la jardinerie ?

C’est beaucoup mieux !

Le compost contient tous ce dont les plantes raffolent manger (des minéraux et des oligoéléments), comme l’engrais chimique.

ET il apporte beaucoup plus :

  • il contient des êtres vivants qui travaillent à votre place pour entretenir le sol
  • il agit un peu comme une éponge et permet au sol de retenir + d’eau
  • il permet de créer du sol ( quelques millimètres chaque année). Et + il est épais, + les plantes s’épanouissent
  • il détruit les maladies présentes dans le sol et ainsi augmente la résistance de votre jardin
  • et tout ça c’est gratuit ! vous pouvez faire votre compost vous-même

Et c’est efficace rapidement ?

Oui !

Dès la première année on observe des résultats positifs. Et c’est en apportant du compost chaque année que les effets sont spectaculaires.

On peut utiliser le compost n’importe quand ?

Pour simplifier, on vous conseille de déposer le compost à l’automne. Ben oui, dans la Nature, c’est là que les feuilles tombent et que l’humus se forme. Rassurez-vous, si vous le déposer au printemps, votre potager ne va pas prendre feu ! 🙂

Si vous n’avez pas encore assez de compost pour tout le jardin, favorisez les plantes très gourmandes, les plantations nouvelles et les zones « pauvres ».

L’idéal est de « tamiser » votre compost, comme quand on était petit et qu’on voulait faire du sable doux à la plage. Cela vous aidera surtout quand vous viendrez semez vos graines ! Pour cela, vous pouvez utiliser un grillage fin, ou demander à Octopousse d’en développer un !

Pssst: Normalement, au bout de 2 – 3 ans, le jardin s’équilibre, c’est à dire qu’il produit suffisamment de matière organique pour obtenir assez de compost. Si ce n’est pas le cas, soit c’est parce que vous avez agrandi vos zones de plantations, soit c’est parce que vous jetez encore trop de matière à la poubelle.

Pour avoir savoir exactement quand déposer le compost, en fonction des plantations et du type de compost, tous les trucs et astuces, retrouvez notre dossier complet : Inscrivez vous gratuitement à notre feuille de chou (tout en bas de la page) et vous recevrez ce dossier ainsi que tous les prochains.

Une super photo de Conrad Vitasse (allez jeter un oeil à son instagram, ça vous fait voyager ! )

Bon, et concrètement, on le met où et comment le compost ?

Comme d’habitude, observons la Nature : Comment fait-elle ?

Dans la forêt, les déchets verts tombent sur le sol, se décomposent et forment de l’humus. Pourquoi donc vouloir l’enterrer ? non seulement c’est contre productif, ça favorise les maladies et les odeurs et en plus c’est fatigant.

Le compost se dépose sur le sol, sur le potager, au pied des arbres fruitiers, des rosiers ou autres plantes. Avant cela, n’oubliez pas un petit coup de grelinette !

Et après …? le paillis bien sûr ! On vous prépare un article là dessus, ne vous inquiétez pas !

Je vous en mets combien ma bonne dame ?

Pas trop s’il vous plait !

Pour faire simple, partons sur 5 kg de compost pour 1m². soit un peu moins d’1cm d’épaisseur de compost sur le sol.

Certains légumes n’aiment pas trop le compost, mais c’est un minorité. Les radis par exemple n’en raffolent pas. Dans ce cas, gardez le compost pour les voisins !

Pssst: Essayez de trouver un seau qui une fois rempli, contient 5kg de compost. Comme ça, c’est facile, 1 seau par m² !

Pour connaitre les quantités de compost par type de culture, tous les trucs et astuces, retrouvez notre dossier complet : Inscrivez vous gratuitement à notre feuille de chou (tout en bas de la page) et vous recevrez ce dossier ainsi que tous les prochains.